Archimej Technology : prix Banque Populaire IDF

27 Mai 2014 Local

Excellent début d’année pour la start-up d’avenir de Genopole qui, après le prix de la Fondation Altran 2012 et celui de l’innovation technologique des Espoirs de l’économie en Essonne 2013 pour son spectroscope d'analyse, reçoit le prix de la création d’entreprises Banque Populaire Île-de-France 2013.

Image

Le spectroscope new-age d’Archimej Technology, outil d’analyse révolutionnaire conçu par cette jeune start-up, semble promis à un bel avenir. Cette entreprise innovante du biomédical (Evry) enchaîne les prix ! Après avoir été la première lauréate à potentiel industriel de Scientipôle Initiative et avoir reçu les prix de la Fondation Altran 2012 et de l’innovation technologique des Espoirs de l’économie en Essonne 2013, la voici lauréate du concours de la création d’entreprises Banque Populaire Île-de-France 2013 et finaliste du concours international Hello Tomorrow Challenge (résultats le 18 avril). « Ces prix sont importants pour nous. Ils constituent une reconnaissance de notre travail et une visibilité accrue pour l’entreprise, notamment pour la rencontre d'investisseurs dont nous attendons aujourd’hui 3 millions d’euros, explique Francisco Vega, 25 ans, CFO d’Archimej Technology. C'est très important pour une start-up en plein développement comme la nôtre, heureusement nous avons également réussi à constituer un comité stratégique très performant (experts renommés) qui nous accompagne et conseille au quotidien. »

Premières licences dès 2015

Intégré aux gros automates des laboratoires d’analyses biochimiques, le spectroscope d’Archimej qui détermine la composition chimique d’un échantillon prélevé de fluide biologique, comme le sang par exemple, est destiné à faire évoluer les équipements de grands industriels du secteur à qui cette technologie de rupture sera proposée sous licence d’exploitation d’ici moins de deux ans. Sa version portative (un chef d’œuvre de miniaturisation) permet de réaliser un diagnostic médical immédiatement au chevet du malade.        «Cette solution de diagnostic embarqué permet une meilleure qualité de vie pour les personnes atteintes de maladies chroniques qui subissent des examens récurrents », note Mejdi Nciri, Pdg. de cette entreprise initiée à Shanghaï et à vocation internationale dès sa création.

Environnement, agro-alimentaire et communication par la lumière

Visionnaire et très créative, l’équipe fondatrice de cinq ingénieurs d’Archimej Technology, tous âgés de moins de 25 ans, a déjà mis au point une large gamme d’applications conçues comme des relais de croissance pour la décennie à venir. « Nous avons choisi de nous focaliser sur le biomédical pour démarrer mais notre technologie peut être utilisée pour les analyses de type environnemental (eau, air, polluants) dans l’agro-alimentaire, du champs à l’assiette, mais aussi dans la VLC (visible light communication, ndlr) », poursuit M. Vega. Pour ce nouveau moyen de transmission des données révolutionnaire et à fort potentiel, Archimej prévoit pouvoir multiplier de 10 à 15 fois ses capacités de transmission ! Et ce n’est pas une parole en l’air !

Pierre Talbot