Add Val You : cession en un temps record

20 Nov 2014 Entreprise

Six mois après sa mise sur le marché, cette TPE, spécialiste de l’externalisation commerciale, a été reprise par une entreprise savoyarde, Performance directe. Un temps record pour le service transmission de la CCI Essonne en charge du pilotage de l’opération.

Image

Six mois après sa mise sur le marché, cette TPE, spécialiste de l’externalisation commerciale, a été reprise par une entreprise savoyarde, Performance directe. Un temps record pour le service transmission de la CCI Essonne en charge du pilotage de l’opération. Fin 2013, Valérie Vital, dirigeante d’Add Val You , un centre de relations clients créée en 2007 (CA 300 000 €, 3 salariés), prend contact avec le service Transmission de la CCI Essonne : six mois plus tard la vente était conclue ! « D’habitude, il faut compter au moins 12 mois, explique Jean-Luc Ebel, conseiller en transmission d’entreprise à la CCI Essonne, en charge du dossier. En fait, il y a eu une très bonne synergie avec la dirigeante qui s'est montrée très proactive et déterminée. » Deux ingrédients qui font parfois défaut et peuvent allonger le temps d’une cession jusqu’à plusieurs années. « Il a fallu un peu de temps au départ pour constituer le dossier de présentation de mon entreprise, commente Valérie Vital. Mais ensuite tout est allé très vite. Jean-Luc Ebel a déterminé le prix de vente à afficher sur la base de l’évaluation réalisée par mon expert-comptable et quelques semaines plus tard, il a pu me mettre en contact avec cinq candidats sérieux sur la trentaine qui s’est manifestée, dont trois entreprises avec lesquelles j’ai engagé des négociations. »

Des énergies convergentes

A ce stade, les choses continuent de s’accélérer pour Valérie Vital qui avoue ne pas avoir perdu beaucoup de temps à répondre aux questions des repreneurs car le dossier réalisé par la CCI Essonne contenait toutes les informations nécessaires. « Ce qui a été très apprécié des repreneurs », confie-t-elle. En juillet 2014, Jean-Yves Airiaud, dirigeant de Performance Directe (40 salariés, basée près d’Annecy), signe l’acte de vente sans passer par la case "protocole d’accord". De quoi un peu bousculer les avocats respectifs mais satisfaire les deux parties aux objectifs bien arrêtés. Pour Valérie Vital, se donner à 100% à Levito, l’entreprise de formations sur mesure, qu’elle co-gère avec son mari depuis 2004. Pour l’acquéreur, développer son activité sur la région parisienne. « Nous nous sommes tout de suite bien entendu. Cela a permis d’aller immédiatement à l’essentiel et en particulier de réussir le reclassement des salariés d’Add Val You qui ne souhaitaient pas travailler au siège parisien de leur nouvelle entreprise », ajoute la dynamique entrepreneuse qui vient de créer Levito International avec une première implantation en Suisse !

Pierre Talbot