Gâtichanvre : l’isolation naturelle performante et durable, ça marche !

20 Juil 2016 Local

Succès immédiat pour les producteurs de chanvre du parc naturel régional du Gâtinais regroupés en SARL (Prunay/Essonne) qui, dès la commercialisation en direct de leurs produits d’isolation naturels, ont trouvé, auprès des artisans et des particuliers, un marché très demandeur.

Image

Le succès a été immédiat ! Depuis le printemps, artisans et particuliers ont défilés en nombre chez Gâtichanvre, à Prunay-sur-Essonne pour s’approvisionner en isolants à base de chanvre. Un produit commercialisé depuis mai en direct sur le site pour ce marché très demandeur et depuis 2013 par BioFib pour les grands circuits de distribution du bâtiment (Point P, etc.). « Cela a été une bonne surprise car nous attendions plutôt un démarrage progressif à partir de septembre », confie Nicolas Dufour, agriculteur et président de Gâtichanvre, constituée par un groupe de six agriculteurs du parc naturel régional du Gâtinais qui ont décidés de consacrer une part de leur culture au chanvre. Un végétal en vogue pour lequel on trouve de nouvelles utilisations sans cesse comme récemment pour la fabrication des chaussées avec une économie de bitume employé. Pour l’entreprise du Sud-Essonne, créée en 2013 après une longue maturation de cinq ans (notamment avec le PNRG désireux de promouvoir un isolant naturel pour le bâtiment), cette mise en route commerciale réalisée avec l’embauche de deux salariés est de bon augure. Au cœur de la transition énergétique, cette filière florissante se voit ouvertes de belles perspectives de croissance avec un matériau performant, respectueux de l’environnement (notamment sans utilisation des phytosanitaires), recyclable et, surtout, durable dans le temps (30 ans !) : un atout très compétitif.

2016 : une première ligne de transformation

« La prochaine étape va être, en 2016, l’installation de notre première ligne de transformation. C’est avec elle que nous allons réellement dégager des bénéfices. Elle va nous permettre de transformer localement la paille brute en séparant la chènevotte (la partie boisée de la tige) de la fibre », explique le dirigeant. Ces deux parties du chanvre étant à la source des deux principales filières issues de la transformation de ce végétal à l'énorme potentiel. La première permettant la production de béton isolant aux qualités rares de perspirance à la fois pour l’air et l’humidité et d’inertie thermique (30 heures), des blocs de chaux-chanvrepour plancher chauffant et de la litière pour animaux et du paillage pour fleurs. La seconde, de l’isolant en vrac, des panneaux isolants et des sources pour l’innovation en matière fibres techniques. A la clé de cette première ligne, un investissement d’environ 2 M€, qui sera, à court terme suivi d’un second d’environ 5 M€ pour installer, à moyen terme, une ligne de production de panneaux isolants. « Avec nos 1500 m2 couverts et notre plateforme de 7000 m2, nous avons toute la place pour nous développer. » Aujourd’hui Gâtichanvre produit 1500 tonnes de paille de chanvre avec 240 ha (100 ha en 2013) et compte cultiver 500 à 600 ha en 2016.

Pierre Talbot